Chroniques mangas et animes

Chroniques mangas et animes

[Dossier] Mangas, cours avancé !

Allons un peu plus loin.

 

Avant tout, on va s’intéresser au fonctionnement du mangas au Japon car leur système de parution n'est pas le même. Chez nous les mangas sortent directement dans des tomes reliés prêt à l'achat. Au pays du soleil levant ils sortent par chapitres dans des magazines appartenant aux maisons d'éditions. Le rythme de parution peut être différent, le plus rependu est l’hebdomadaire, mais d'autres sont mensuel voir bimestriel.

Grossièrement, un mangaka va soumettre son idée à une maison d'édition qui va décider de la publier dans son magazine ou non. Une maison d'édition peut avoir plusieurs magazines et chaque magazine est destiné à une cible bien spécifique.

 

Je peux vous parler rapidement des différents magazines :

 

Weekly Shonen Magazine: Un poids lourd du shonen avec Fairy Tail et Seven Deadly Sins.

Ultra Jump: Seinen mensuel dans lequel on retrouve Jojo et Biorg Trinity

Weekly Young Jump:  Un autre spécialiste des seinens avec Terra Formars, Liar Game et Tokyo Ghoul.

Weekly Shonen Jump: Sûrement le plus populaire, les grandes séries y sont passées et y passent toujours : One Piece, Naruto, Bleach, Kuroko mais aussi Dragon Ball avant eux. Le WSJ à un fonctionnement bien particulier car son sommaire est en fait l'ordre de popularité des mangas en cours! Le magazine est vendu avec un petit carton sur lequel il est possible de voter pour son mangas préféré. Un mangas qui reste trop longtemps dans le fond du classement peut finir par être annulé, et c'est déjà arrive plus d'une fois.

 

Mais le meilleur indicateur de la santé d'un mangas reste : le top des ventes ! Au Japon, il y a une société spécialisée dans les statistiques de ventes des produits de divertissement (dont les mangas!). Chaque semaine nous avons le droit au top 50 des ventes.

 

Donc si ces chiffres sont mauvais le mangas va mal ?

 

Oui et non. L'Europe et l'Amérique sont aussi de gros consommateurs de mangas et un titre qui ne se vend pas bien au Japon peut très bien cartonner chez nous.

 

C'est quoi des bonnes ventes ? On veut des chiffres !

 

Et j'en ai ! Le tome 11 d'Akame ga Kill s'est vendu a environ 170 000 unités et c'est plutôt une bonne performance mais le tome 46 de Fairy Tail, qui a eu beaucoup de mal à dépasser les 400 000 exemplaires vendus est plutôt une contre performance. Donc plus que les ventes en elles-mêmes, on va s'intéresser à l'évolution de celles-ci! Les ventes ne font pas que baisser et peuvent même recevoir un gros coup de boost via leurs adaptions, surtout l’adaptation animée. Des adaptations animées bien réussi peuvent faire exploser les ventes ! Si un manga dépasse rarement les 500 000 unités vendus par tomes, Shingeki No Kyojin dépasse largement ce stade avec 1 677 000 unités pour le tome 14. Après on a l'OVNI : One Piece avec 2 800 000 unités pour le tome 75, juste au Japon... C'est toujours drôle de faire des graphiques de ventes avec One Piece dans l'équation!

A titre de comparaison, en France, la bande dessinée la plus vendu en 2014 est Blake et Mortimer avec 232 000 unités.

 

986106ShingekiNoKyojin.jpg

 

Jusque là tout vas bien ?

 


 

Hey j'ai vu que Akame ga Kill était un shonen, mais ça ne corresponds pas à la description de l'article précédent !

 

Oui je suis aller un peu vite parce que c'est plus compliqué que ça. En effet si un magazine se dédit à une cible éditoriale en particulier elle peut se trouver confronté à 2 problèmes : Le premier est la concurrence et le deuxième est tout simplement que les lecteurs grandissent ! Alors parfois que ce soit pour attirer un public plus large ou alors de permettre aux fidèles de la première heure de pouvoir suivre le même magazine sans être lassé, les genres évoluent.

Akame ga Kill est un bon exemple, mais Tokyo Ghoul aussi car bien qu'il était pré-publié par le Young Jump, Glénat à décidé de le mettre dans la catégorie shonen. 

 

kaneki.jpg

 

Le Japon c'est bien gentil mais ça donne quoi en France ?

 

En France nous devons attendre qu'un éditeur obtienne la licence et qu'il traduise les tomes pour ensuite les commercialiser. C'est assez long et en général nous avons 1 an de retard sur la publication japonaise. Même si cela a tendance à évoluer, surtout pour les animes avec le simulcast

 

Voici la liste des maisons d'édition française (classé par % de part de marché)

- Glénat (Bleach, One Piece, Tokyo Ghoul, Btoom!, Claymore, Kenshin ...)

- Pika (chu) (Suzuka, GTO, Noragami, Fairy Tail, Air Gear, Shingeki no Kyojin, ...)

- Kana (Naruto, Dusk Maiden, Kyo, Assassination Classroom, Blue Spring Ride, Death Note, ...)

- Ki-oon (Ubel Blatt, To Aru Majutsu no Index, a Slient Voice, ...)

- Kurokawa (Fullmetal Alchimist, Soul Eater, Akame ga Kill, ... )

- Kaze (Kuroko no Basket, Terra Formars, Nisekoi, ...)

- Delcourt (Alice in Borderland, Nana, ...)

- Soleil (Prison School, Cage of Eden, ...)

- Tonkam (Rosario + Vampire, Food wars!, Ichigo100%, JJBA, ...

- Panini (Angel Heart, City Hunter, Tokyo ESP, ...)

 

Personnellement, quand une nouvelle licence est annoncé en France, je fais très attention à la maison d'édition qui la récupère car certaines sont des spécialistes des traductions douteuses ou de l'abandon en cours de route. C'est assez frustrant mais certains mangas n'arriveront jamais en France...

 

 

 

 

 



03/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres